Menu

Ville de Villars

Un choix de vie!

Covid-19 : Saint-Étienne Métropole en zone d’alerte maximale + état d’urgence sanitaire

Villars applique les nouvelles mesures sanitaires. Suite aux arrêtés préfectoraux du 25 septembre (alerte renforcée), du 9 octobre 2020 (alerte maximale)

> Lire la suite

AccueilActualitésSécheresse : passage en situation de crise

Environnement - Evénements

Sécheresse : passage en situation de crise

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis ce printemps.

La zone Sud Loire à laquelle est rattachée Villars vient de passer en situation de crise.

Des restrictions d’usage de l’eau sont mises en œuvre :

Usages généraux :

  • L’arrosage des pelouses, massifs fleuris, fleurs, terrains de sports tout espace engazonné y compris artificiel, des plantations arborées est interdit.
  • L’arrosage des jardins potagers est interdit de 8 h à 20 h : il n’est fait usage que d’arrosoirs pour apporter l’eau au pied des plantes.
  • Les fontaines publiques qui ne sont pas destinées à l’alimentation en eau potable sont arrêtées.
  • Le lavage des véhicules est interdit sauf pour les véhicules ayant une obligation sanitaire.
  • Le remplissage, la remise à niveau, le renouvellement de l’eau des piscines privées à usage unifamilial et des piscines publiques est interdit.
  • Le prélèvement dans les cours d’eau ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau y compris classés piscicultures est interdit.

Usages agricoles :

  • L’irrigation de toutes les cultures est interdite à l’exception des activités de maraîchage où l’irrigation, hors irrigation localisée, est interdite de 8 h à 20 h.

Usages industriels :

Seuls les usages nécessaires aux obligations de sécurité et de salubrité doivent être maintenus.

Télécharger l’arrêté préfectoral.
Télécharger la synthèse des restrictions d’eau.

Les mesures de limitation des usages de l’eau sont en vigueur jusqu’au 15 novembre 2020. Toutefois, ces mesures peuvent être prorogées, annulées ou renforcées en fonction de l’évolution de la situation météorologique et hydrologique. Tout contrevenant aux dispositions du présent arrêté sera puni de la peine d’amende prévue pour les contraventions de 5ème classe (jusqu’à 1 500 €, et 3 000 € en cas de récidive).

 

Publié le 25 septembre 2020 dans la catégorie Environnement - Evénements

Partagez

sur facebook sur twitter par mail imprimer

accès direct

actualités agenda démarches en ligne plan intéractif annuaire médiathèque enfance